économie

le marché du sorgho

après l'envolée de 2020, le retour à une hausse normale des surfaces de sorgho confirme leur progression régulière

Après le record historique de la campagne précédente, les surfaces de sorgho reviennent autour de la normale avec environ 85 000 ha semés.

Cette baisse s’explique notamment par les très bonnes conditions de semis de l’automne 2020 qui ont favorisé l’implantation des céréales d’hiver et laissé moins de place aux cultures de printemps. La diminution nationale des surfaces de sorgho est de 26%, avec des disparités entre les bassins. Le Centre-Ouest affiche la plus forte baisse (-40%) mais c’est également la région où l’envol ée des surfaces avait été la plus importante en 2020. L’Occitanie, bassin historique du sorgho, enregistre une baisse de 21%, plus modérée que la moyenne nationale. Ce retour à des surfaces légèrement supérieures à celles de 2019 confirme la place de la culture dans les assolements de manière pérenne. Et les régions les plus septentrionales, nouvellement productrices de sorgho, poursuivent leur développement.

France-carte-surfaces
France-surfaces

Contrairement au début de printemps qui a été particulièrement sec, à partir de mai les précipitations ont été fréquentes et abondantes sur l’ensemble du pays. Les mois de juin et juillet ont d’ailleurs classé l’été 2021 au 3e rang des plus pluvieux depuis 1959. Les rendements de toutes les cultures de printemps vont en bénéficier, ceux du sorgho ne font pas exception. Avec 59,7 q/ha de moyenne, ils sont 13,3 q/ha plus élevés qu’en 2020. Ainsi, la production nationale attendue dépasse 500 000 tonnes malgré la baisse des surfaces.

Un fait marquant de cette campagne est la présence sur certaines régions de phénomènes de stérilité apicale observée sur les sorghos. Culture d’origine tropicale, il faut rappeler que le sorgho affectionne les températures supérieures à 10-12 C pour son développement. C’est pourquoi, les températures fraîches relevées en mai ont pu ralentir son implantation, notamment pour les semis précoces. Puis les épisodes de refroidissement marqués des mois de juillet et août ont provoqué des accidents au moment de la méiose, d’où le manque de grains sur les panicules dans certaines régions, notamment le Sud-Ouest où ce phénomène est rarement observé.

France-carte-rendements

Le Sorgho, cinquième céréale mondiale

Originaire d’Afrique (Éthiopie et Soudan), le sorgho est aujourd’hui cultivé dans les zones tropicales et tempérées de tous les continents.

Connue en France essentiellement pour son usage en alimentation animale, sa culture permet depuis des siècles de faire vivre les populations de régions défavorisées où les ressources en eau sont limitées. Minoritaire en France et en Europe, le sorgho est la cinquième céréale mondiale et représente la sixième source de calories alimentaires, après le riz, le blé, le sucre (betterave et canne à sucre), le maïs et la pomme de terre.

monde

70% des surfaces mondiales cultivées en Afrique.
L’Afrique est le premier producteur de sorgho avec 28,6 millions de tonnes en 2019 mais les rendements demeurent assez faibles, de l’ordre de 10 q/ha. Les variétés sont majoritairement issues de populations locales non hybrides avec peu de travail de sélection. La quasi‑totalité du sorgho produit en Afrique est destinée à l’alimentation humaine en autoconsommation.

L’Amérique assure 32,6% de la production mondiale, dont la moitié est fournie par l’Amérique du Nord. Suite à l’apaisement des relations sino-étasuniennes, ce sorgho est de nouveau exporté majoritairement vers la Chine, un pays producteur devenu premier importateur mondial pour couvrir sa consommation intérieure qui a fortement augmenté ces dernières années. Les exportations des USA vers l’UE sont stables.

Toujours plus de production de semences en Europe

europe

Comme en France, la plupart des pays européens ont subi en 2021 une baisse de leurs surfaces de sorgho, allant de -8% en Autriche à -23% en Hongrie, essentiellement engendrée par l’importance de la sole d’automne.

Après le bond de 2020, les surfaces de sorgho reviennent à un niveau proche de 2019, confirmant ainsi la présence de cette culture dans le paysage agricole européen. A contrario, en Ukraine et en Russie, pays aux potentiels très importants en sorgho, la hausse se poursuit.

L’engouement des marchés pour le sorgho et les dernières années de forte augmentation des surfaces ont entraîné une pénurie en semences et réduit les stocks au plus bas. On assiste donc depuis plusieurs années à une hausse progressive des productions de semences de sorgho en Europe qui va dépasser 2000 ha en 2021/22, un nouveau record. La qualité des productions européennes associée à la forte demande locale en semences renforce ce choix de multiplier une grande partie des variétés de sorgho en Europe.

europe-evolution

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez par mail les infos importantes en exclusivité

Ce site et les services liés sont susceptibles de déposer des cookies* (ou traceurs) sur votre ordinateur.
Ils ne sont par installés par défaut.

Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Trip Advisor...) peuvent déposer des cookies destinés au suivi statistique et marketing de vos partages de liens. Reportez-vous à leurs politiques de confidentialités respectives pour en savoir plus.
Le refus de ces cookies n'altérera pas la consultation du site actuel, mais vous empêchera de partager le contenu de ce site sur vos réseaux respectifs.

* un cookie est un petit fichier stocké par un serveur dans le terminal (ordinateur, téléphone, etc.) d’un utilisateur et associé à un domaine web (c’est à dire dans la majorité des cas à l’ensemble des pages d’un même site web). Ce fichier est automatiquement renvoyé lors de contacts ultérieurs avec le même domaine.